III/ Les effets sur l'organisme :

 

   a) Le sucre dans notre corps:

Lorsqu'un aliment est consommé , il subit des actions chimiques et mécaniques .La vitesse de digestion des glucides varie suivant s' ils sont consommés isolément ou au cours d'un même repas . Les glucides des aliments sont transformés en glucose au cours de la digestion . Le glucose passe dans le sang où il est directement utilisé par l'organisme (en présence d'eau et à température modérée, soit 37 °C, le saccharose, par l'effet de l'enzyme invertase, s'hydrolyse en glucose et en fructose, ce qui permet son assimilation par l'organisme) mais il est également stocké sous la forme de glycogène dans le foie ou les muscles.

Le glucose dans l'organisme

 

 

La glycémie est la concentration de glucose dans le sang , ces valeurs à jeun sont comprises entre 0.6 g/L et 1 g/L , après le repas le taux de glycémie augmentent pendant une à deux heures environ et ne dépasse pas 1.6 g/L puis il revient aux valeurs de base dans les 2 heures suivantes .

La glycémie est régulée par deux hormones produites par le pancréas: l'insuline hypoglycémiante et le glucagon hyperglycémiant. La première favorise le stockage du glucose dans le foie sous forme et glycogène et la seconde provoque la libération du glucose, à partir du glycogène stocké . Le taux de glucose doit être stable pour que nos organes fonctionnent surtout notre cerveau.

 

   b) Le sucre notre source d'énergie:

 Il n’y a pas que nos muscles qui travaillent. Notre cerveau est un grand consommateur d’énergie (Des milliards de neurones) . Alors que le cerveau ne représente que 2 % de notre poids, il entre pour 20 % dans notre métabolisme de base. Au repos, il utilise 60 % du glucose de l’organisme.   Le glucose est le seul glucide qui passe la barrière hémato-encéphalique (c’est-à-dire qui passe du sang à notre cerveau). Nos neurones en ont besoin continuellement, tout comme l’oxygène. Comme toutes nos cellules qui utilisent l'oxygène et le glucose comme source d'énergie.

   Des études récentes ont dévoilé qu'une alimentation riche en glucides est susceptible d’améliorer la mémoire à brève échéance ainsi que certains aspects de la mémoire à long terme. Ces études ont prouvé qu’un petit déjeuner riche en glucides améliorait les résultats des tests de mémoire chez les enfants. La consommation de glucose accroît aussi les capacités d’attention et diminue le temps de réaction chez l’enfant. Pour les adultes, les résultats sont tout aussi probants, mais ils dépendent du niveau glycémique à jeun de chacun.Pour les seniors, une étude montre que la consommation le matin à jeun de 50 grammes de glucose améliore de 40 % le score global à des tests de mémoire .Les glucides ont un rôle essentiel dans l’approvisionnement de l’organisme en énergie (le glucose doit être disponible en permanence dans l’organisme), d’où leur importance chez les sportifs. Pour les épreuves d’endurance, par exemple, l’alimentation et l’importance des stocks de glycogène musculaire sont essentielles :

    -Pendant l’entraînement et avant l’épreuve : des aliments riches en glucides à index glycémique bas augmentent les stocks en glycogène musculaire
    -Quelques heures avant l’effort : un repas hyperglucidique à index glycémique bas améliore l’endurance.
    -Moins d’une demi-heure avant l’effort : les glucides à index glycémique moyen à élevé (glucose, saccharose) augmentent l’endurance et retardent la sensation de fatigue.
    -Pendant les six premières heures de la récupération : les aliments à l’index glycémique élevé sont conseillés. Le sportif reconstitue ainsi ses réserves de glycogène musculaire.

Utilisation du glycogène dans les muscles

 

      c) Les habitudes alimentaires et la santé:

 

 

 

 

 

 

 Dès l'enfance , on est attiré vers les produits sucrés et plus on consomme des produits sucrés plus on a tendance à trouver fade les aliments natures , si on mange beaucoup de sucre on a moins faim pour les autres aliments en particulier les légumes et à plus ou moins long terme on aura des carences . Le sucre est utile lors d'un effort musculaire intense (comme une compétition) mais dans la vie courante il ne faut pas en abuser . Contrairement aux idées reçus il n'y a pas de lien direct entre la consommation de sucre et le diabète par contre une consommation abondante de saccharose et une surcharge pondérale peut révéler l'existence d'une prédisposition génétique au diabète . Le sucre est le coupable idéal d'une prise de poids mais plusieurs enquêtes de consommation alimentaires (chez les adultes et les enfants) ont montré qu'il n'existait pas de lien direct entre la consommation de glucides et la prise de poids , si l'apport calorique n'est pas compensé par une dépense énergétique adapté la masse graisseuse augmente .

 

sucette au caramel et caramel mou

Les caries dentaires se produisent lorsque des glucides (sucres et amidon ) restent sur les dents . Les principaux facteurs cariogènes sont : d'abord les bactéries cariogènes qui se nourrissent des restes d'aliments et produisent des acides qui attaquent l'émail des dents puis les sucres fermentescibles (amidon cuit , mono et disaccharides), le milieu salivaire , le temps de rétention des aliments dans la cavité buccale et les facteurs génétiques. Il est à présent reconnu que c'est la fréquence de consommation des glucides plus que la quantité consommée qui est le facteur le plus significatif de développement des caries dentaires .Or les sucettes au caramel restent sur les dents et si on en comsomme souvent on aura de fortes chances d'avoir une carie .

 

Carie dentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×